La commune s’étend entre les vallées de la Gamage et du Villesèque jusqu’à la Dordogne au Nord. Deux parties bien distinctes, un plateau argilo-calcaire essentiellement planté de vignes et une large plaine alluviale. Occupé depuis les temps préhistoriques, c’est un des villages les plus chargés d’histoire du canton de Pujols comme en témoignent manoirs, maisons fortes ou nobles et une église du XII ème siècle, classée Monument Historique, située sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle. Une petite promenade sur les chemins de randonnées vous permettra de découvrir un intéressant petit patrimoine : fontaines, lavoirs et moulins.

L'église a conservé des traces d'un bâtiment du XI° siècle. La plus grande partie de l'édifice date des XII° et XIII° siècle avec des décors sculptés romans. Les siècles suivants ont laissé leur empreinte avec la fortification du clocher du XIV° siècle, la création d'un bas-côté gothique tardif du XVI° siècle ainsi que l'apport des chapelles au XVIII° siècle.

Le Manoir du Pin, la maison forte de Lachaud et les maisons nobles du Courros et de La Nauze sont du XV° siècle.  La maison noble Nogent est du XIV° siècle.

Saint-Vincent-de-Pertignas

La commune de Saint-Vincent-de-Pertignas est constituée de hameaux répartis sur son terroir. Les  plus peuplés sont le Bourg et Villeséque.

- Le Bourg rassemble l'église, la mairie, l'école et la salle des fêtes. Il est implanté en balcon face au vaste vallon du Gibera. Bordée de coteaux boisés, cette vallée est dominée par les maisons nobles et manoirs de Nogent, du Pin  et du Courros.

- Villeséque, à l'entrée de Rauzan est en amont d'une vallée encaissée qui rejoint l'Engranne à Saint-Jean-de-Blaignac et dans laquelle sont creusées de multiples carrières de pierres. Sur les hauteurs de la vallée de Villeséque se situent les hameaux de Belle-Fourche, Couleau, du Grand Donnezac et de Donnezac. Ce dernier abrite la maison noble La Nauze.

- Plus à l'Est, sur les hauteurs de la vallée de la Gamage et du Rioumartin, se situent les hameaux de la Bouchonnerie, du Queyron, de Treujat, de Pignol ainsi que la maison forte de Lachaud (anciennement La Chaux).

- Plus au Nord, sur les coteaux qui bordent la vallée de la Dordogne, résident les hameaux de Priolet, de Bardassoule, de la Verdelle, du Petit Boirac et de Picheron.

- Une fois franchi le moulin du Pont du Tos, la Gamage est canalisée dans la plaine fertile et inondable de la Dordogne jusqu'au hameau de Nougeyrolle.

 

Si la commune comptait 750 habitants à la fin du XVIII°siècle, victime de l'exode rural, elle n'en compte plus que 367 en 2011 (après un point bas à 330 habitants en 2006).

Présentation de notre commune.

IMG_0549.JPG